Le patrimoine souterrain

Bien que la frontière soit parfois perméable entre ces deux catégories, on peut essayer de classer les cavités souterraines en séparant celles qui sont d'origine naturelle (tels que les grottes ou les gouffres, souvent d'origine karstique, et particulièrement étudiées par les spéléologues) des cavités anthropiques (excavées par la main de l'homme). Notre association s'intéresse surtout à ces dernières, pour lesquelles ont parle parfois de subterranéologie.

Nombre de ces souterrains anthropiques ayant eu plusieurs usages successifs (voire simultanés), il est souvent difficile de les classer dans une seule catégorie. Néanmoins, on retrouve des traits communs aux lieux souterrains ayant pu servir de :

  • carrières,
  • mines,
  • habitat troglodytique,
  • refuges,
  • fortifications,
  • lieux de sépulture,
  • aqueducs, réservoirs d'eau,
  • champignonnières...

L'homme a apprivoisé ces espaces souterrains en y associant tout une symbolique, ainsi qu'en les racontant dans de nombreuses oeuvres de fiction.

De nombreux ouvrages et autres site web sont consacrés à l'un ou l'autre de ces aspects.